Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 23:20

Hirsute et belliqueuse
c’est elle
la bête obscène de la nuit
qui met en pièces
les caresses des amants
et pousse devant elle
accrochés à ses babines
des festons d’écume rouge
son poil garde les effluves
de nos rêves déchiquetés
ils ont la pestilence de la charogne
chaque soir elle quitte sa tanière
et parcourt les quais
des chenaux glacés
qui quadrillent la ville
comme la grille
d’ un judas
elle cherche l’issue
mais ne la trouve pas
Entre Viznar y Alfacar
Où ils ont assassiné F. G.Lorca

 

CEA

Partager cet article

Repost 0
Published by C.E.A - dans Poêmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Poétiques de C.E.A
  • Les Poétiques de C.E.A
  • : "C’est de la poésie comme je l'aime, crue et odorante en sortant du sous-bois, orfèvre et flexueuse lorsqu'elle travaille son cuir." M.Moreau
  • Contact

Recherche