Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 17:29

 

 

 

ADRESSE AUX CHIENS

 

&

 

Petite histoire du meurtre

 

 


 
Mais, après tout, elle l'avait bien mérité. Pourquoi s'était-elle mise à crier ? Je ne lui voulais pas de mal ; pas de mal  Jamais. Jamais je n'avais aimé comme ça. Jamais. Je le lui ai répété mais elle criait toujours plus fort. Je ne sais plus.
 
 
les caresses se bousculent
au portillon de mes mains
laquelle couchera ton corps
je la cherche
laquelle t’arrachera le cri
je ne sais
 
déjà ton sexe supplie
tes yeux disent le plaisir latent
nos ventres s’épousent
et la noce est belle
 
une toute jeune fille
geint en toi
sa beauté me confond
et nous fait complices
 
qu’elle est douce la mort
au confluent de tes jambes
lourdes et longues
ainsi rançonnées

Partager cet article

Repost 0

commentaires

denise michaud 12/04/2011 14:21



moments divins



Présentation

  • : Les Poétiques de C.E.A
  • Les Poétiques de C.E.A
  • : "C’est de la poésie comme je l'aime, crue et odorante en sortant du sous-bois, orfèvre et flexueuse lorsqu'elle travaille son cuir." M.Moreau
  • Contact

Recherche