Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 03:50

Immobile
comme les lèvres de la morte
qui chaque nuit vient
et lui parle

immobile
aux yeux de tous
qui ne voient pas
cette eau morte
ni sa lente submersion
n'entendent ses cris
n'aperçoivent
au pied du lit maculé
le baquet rouge
d'une genèse avortée

immobile
comme cette invariable distance
qui le sépare d'eux
parfaitement

comme cette perfection même
qui fait l'espace si froid
fêle l'âme et transforme
en statue de sel
l'homme face au mur
où partout proscrite la parole
s'échoue

il est cette gerçure tenace
entretenant la plainte qui sourd
et sitôt franchie la lippe
titube vacille s'affaisse
parce qu'il n'y a pas d'espoir

il est immobile
et harangue son destin

il est la statue de sel
la question
sans réponse

 

CEA

Partager cet article

Repost 0
Published by C.E.A - dans Poêmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Poétiques de C.E.A
  • Les Poétiques de C.E.A
  • : "C’est de la poésie comme je l'aime, crue et odorante en sortant du sous-bois, orfèvre et flexueuse lorsqu'elle travaille son cuir." M.Moreau
  • Contact

Recherche