Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 05:49

Il faut peu de choses
un moment de fatigue
ou de distraction
pour qu’elle prenne place
sans rien demander
elle a franchi vos défenses
elle est là menaçante
pas un instant
elle ne vous regarde
dans les yeux
c’est une misérable douleur
hirsute méchante
sans galons froide
vous appréhendiez sa visite
la tourbe acide des mots
peur d’y enfoncer jusqu’au cou
peur de ne pas refaire surface
à présent le sable est dans votre bouche
les dents grincent
la douleur flambe
dans votre ventre
la glace gagne tout le corps
c’est fini

 

CEA

Partager cet article

Repost 0
Published by C.E.A - dans Poêmes
commenter cet article

commentaires

françoise 16/09/2011 17:57



Je commente ce poème qui me touche beaucoup... Cependant j'apprécie les autres également et je vous remercie de ces mots poétiques qui parlent au coeur



denise michaud 26/08/2011 17:45



ta description de la douleur est bouleversante mais envoûtante également quelleépreuve je compathie je t'embrasse



Présentation

  • : Les Poétiques de C.E.A
  • Les Poétiques de C.E.A
  • : "C’est de la poésie comme je l'aime, crue et odorante en sortant du sous-bois, orfèvre et flexueuse lorsqu'elle travaille son cuir." M.Moreau
  • Contact

Recherche