Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 10:32

 

ADRESSE AUX CHIENS

 

&

 

Petite histoire du meurtre


 
 
 Je m'étais calmé et redescendais vers le village lorsque, très loin, j'ai aperçu les gendarmes.

 Quelque chose d'étrange a bougé en moi, on eût dit une troupe qui se levait …
 
 
Je suis plusieurs
sans en connaître le nombre
hommes d’hier
de demain
alignés jusquà se confondre
avec la nuit des temps
 
ils remuent
parlent et chantent en moi
fiers et joyeux
forts surtout
leurs muscles
vibrent sous ma peau
jusqu’au frisson
et mon cœur bat pour mille
 
leurs mères souvent
ont mis bas dans la boue
et j’en suis tout crotté
 
le  faucard
a décimé leurs rangs
au passage des grands fleuves
du temps
 
ils sont passés pourtant
leurs hordes
ont atteint l’autre rive
 
venez à moi
j’ai odeur
de siècles et de géhennes
 
accourez
mes blessures sont mon chant
il vous entraîne
elles annoncent mon poème
qui bouge
et appelle l’aube
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

denise michaud 07/04/2011 17:42



Etrange,superbe description qui n'appartient qu'à toi



Fathia Nasr 07/04/2011 13:07



Une vraie troupe qui fit souvlevée de ta plume aussi, j'aime ce que tu as écrit, bonne journée, bises.



Fathia Nasr 07/04/2011 13:04







Présentation

  • : Les Poétiques de C.E.A
  • Les Poétiques de C.E.A
  • : "C’est de la poésie comme je l'aime, crue et odorante en sortant du sous-bois, orfèvre et flexueuse lorsqu'elle travaille son cuir." M.Moreau
  • Contact

Recherche