Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 12:16

De l’ancêtre
nous avons gardé
un front bas
et l’ intelligence
fondue au paysage


insensibles aux sarcasmes
nous habitons toi et moi
des formes différentes
tu vis drapée dans le suroît
moi sapé en guerrier


tous deux nous hantons
les hauts plateaux
où la charogne
fait prospérer le vautour


étoiles et comètes
se gaussent de nous


soudain terrible secousse
la terre se met à tourner
avec telles force
et conviction
que pas un seul corps
flottant ou divagant
ne lui échappe


ainsi captés
ils ne font
bientôt plus qu’un
il règne indivisible

 

adieu formes geôlières
très vite ne sommes plus
que passage
mouvement


à elle seule notre présence
peuple le futur tout entier


aujourd’hui
dans la confusion infinie
des personnages
temps lieux modes


il nous importe peu de savoir
si pour aimer nous regarderons
devant ou derrière


ce matin
nous nous sommes retrouvés
au coin de la mémoire
sur un banc de bois
il fait bon
y prendre le soleil


nous le goutons
avec gourmandise
ce n’est pas
un quelconque Phébus
il est le nôtre
il est notre constance

 

CEA

Partager cet article

Repost 0
Published by C.E.A - dans Poêmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Poétiques de C.E.A
  • Les Poétiques de C.E.A
  • : "C’est de la poésie comme je l'aime, crue et odorante en sortant du sous-bois, orfèvre et flexueuse lorsqu'elle travaille son cuir." M.Moreau
  • Contact

Recherche