Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 12:41

Autour du sel où tout converge
Fourmi dans l'infra comme l'ultra
Violet en violence
Pavot si flanqué de bleuets
Je suis l'homme nu imbécile zonard
Des banlieues rouges de geiger
Cillant oscillant
Angstroem sur échelle d'angoisse
Plus obstiné vers le sel
Qu'aiguilles de carthage
Perdues dans le commerce des boussoles
Et comptoirs d'afrique
Le nilotique au fer de lance pointé
Venu d'où cliquetaient les sémaphores
Des aiguillages du froid
Scellé hors notaire comme ciel de plomb
Pour le testament attesté du vide
Où tout enfin s'entend
Qui se fond brasse et remoule
Sans plainte plan ni demande
Barbare à barbe de lichen et sanie de jours
Dans la saumure des mains
Sans râge âge ni plaisir en cécité des murs
Dément sourd en la ville
Torve jusqu'à l'os des premiers trépans
Et la douleur des opérés
Like a wire in my skin oder nichts
Aber immer arriba ja

Partager cet article

Repost 0
Published by C.E.A - dans Poêmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Poétiques de C.E.A
  • Les Poétiques de C.E.A
  • : "C’est de la poésie comme je l'aime, crue et odorante en sortant du sous-bois, orfèvre et flexueuse lorsqu'elle travaille son cuir." M.Moreau
  • Contact

Recherche